Français

Le temps peut commencer

Depuis trent’ans je suis une psychologue, formatrice et experte dans le domaine étendu des Ressources Humaines. J’utilise la philosophie et les instruments de l’Analyse Transactionnelle, appris chez S.I.M.P.A.T. (Societé italienne des méthodologies psychothérapeutiques  et Analyse Transactionnelle), glorieuse école romaine guidée par Madame le Professeur Maria Teresa Romanini, pendant la décennie ’80 -’90.

Les lectures épanouies, sourtout, de Hanna Arendt,  Aldo Carotenuto,  Vittorino Andreoli,   Eugenio Borgna,  Luisa Muraro,  Roberta De Monticelli et Rosy Braidotti (par ordre d’entrée dans ma vie), et ont  croisé mon parcours formatif  en accompagnant encore et jusq’à aujourd’hui ma recherche.

Cette réflexion naît de l’exigence de retrouver la substance et la raison de la Géstion des Ressources Humaines (GRH) pour ne pas les laisser, pour ne pas permettre à une profession contribuant à  apprendre, à intriguer et à nous démarrer sur des parcours mentaux innovatifs, ainsi que des pratiques quotidiennes saines, et donc menant l’entreprise vers la richesse, de finir dans un évanouissement triste, dangereux et lâche.

Je suis convaincue d’exsister seulement dans la relation e j’ai du mal a reconnaitre, depuis désormais longetemps, des figures qui puissent, avec moi, penser et se poser des questions.

Je choisi de me servir de la parole sur feuille, sûre de trouver des compagnons de voyage ou bien de me laisser chercher par eux.

La Comunità di Ricerca (Communauté de Recherche) exerce le rôle d’élément colloïdal, de levain qui donne corps à d’éléments hétérogènes en creant un unicum: le pain. Tout comme, pour la linguistique, il y a les langues colloïdales (le turc, l’hongrois, le swahili) qui ont des racines avec une signification fondamentale et une série des suffixes différents lesquels changent la signification des mots au niveau de leur sens éthymologique, en les enricheant de fonctions et de codes  autonomes et cependant concordantes.

Je ne pourrai toujours pas devenir autre chose, parce que je ne suis pas quelqu’un d’autre.

Gli ultimi articoli